Retour sur 2016 : naissance du mouvement « La République en marche! »

Le parcours qu’a suivi « la République en marche » n’a pas du tout été long. Cela a débuté il y a peu de  temps pour aboutir à l’atteinte de l’objectif. Ce dernier consistait à assurer le poste dont rêvait son fondateur : devenir « président de la République ».

Présentation  sommaire du parti

L’appellation publique de la première association « EMA EN MARCHE » apparaît sur la scène politique le 6 avril 2016 à Amien. Abrégée en LREM ou LAREM, c’est un parti politique français fondé et sous l’égide directe d’Emmanuel Macron. Le but de ce fameux mouvement LREM est d’inciter les Français à faire appel aux bonnes volontés politiques pour la France. Le siège se trouve à 63, rue Sainte Anne 75002 Paris. L’idéologie s’avère complexe : social-libéralisme ;Europhilie ; troisième voie ; Transformisme; Réformisme. Les contributeurs s’engagent de ne pas participer à une guerre d’édition dont le désaccord ou la violation conduit droit à la révocation. A titre de présentation de quelques adhérents principaux, on peut énumérer à l’assemblée Gilles Le Gendre ; au Sénat François Patriat. Le 12 mars 2016, les partisans de Macron ou les JAM se préparent pour les débats de la campagne présidentielle. Par la suite, Emmanuel Macron crée et conçoit son propre mouvement.

Le parcours du parti jusqu’à l’obtention de la victoire de Macron

Diplômé de l’Ecole nationale d’Administration, Emmanuel Macron a été parmi les membres du Parti socialiste (PS). De 2006 à 2009, il a été membre du gouvernemenr de Manuel Valls. Le 12 mars 2016 voit la déclaration de l’association La Gauche libre à Paris. Les partisans d’Emmanuel Macron l’ont conçu pour prévoir les débats de la campagne présidentielle 2017. Il a regroupé «  les jeunes avec Macron » et a réclamé avec insistance 2900 membres. Le mois d’avril 2016, il a lancé son parti politique avec la dénomination « EN MARCHE », connue sous l’abréviation « EM ». En mai 2016, des adhérents volontaires se sont livrés à un porte-à-porte dans l’espoir de regrouper plus de 100000 témoignages. L’opération a été assumée par 4000 volontaires sous l’égide du responsable Ludovic Chaker. 200 experts se se sont occupés du traitement des questionnaires. Le cabinet de conseil Liegey Muller Pons a étudié les questions recueillies. L’analyse s’est portée surtout sur ce que redoutent les Français, sur ce qu’ils attendent du président élu, ce que ce dernier réaliserait une fois élu.

Le déroulement de la campagne présidentielle de 2017

Le 12 juillet 2016, Macron dévoile ses cartes. Il a mobilisé son mouvement tout en organisant son plus grand meeting à titre de démonstration de force. Il est parvenu à réunir 15000 auditeurs. Une cellule de riposte en ligne conduite par Pierre Le Texier et Mounir Mahjoubi est mise sur pied. Malgré toutes les ripostes, Emmanuel Macron a déclaré que son mouvement s’était avéré la cible commune de toutes les attaques informatiques quotidiennes. Le 23 avril 2017, l’élection l’a classé en tête au premier tour. Il remporte encore la victoire au deuxième tour face à la candidate du Front national, Madame Marine Le Pen avec 64,10% des voix. Une somme colossale de 16,8 millions d’euros a marqué sa dépense lors de sa campagne électorale. Au final, il est élu président de la République française le 14 mai 2017.

Émancipation économique des femmes : un travail activement mené par Marlène Schiappa
A quoi va ressembler la loi anti-gaspillage présentée par Brune Poirson ?