A quoi va ressembler la loi anti-gaspillage présentée par Brune Poirson ?

Brune Poirson, actuellement Secrétaire d’État pour la Transition écologique et solidaire, veut porter un coup dur sur le gaspillage. Militante écologique, elle veut combattre une pratique de la société qui n’a plus sa place. Il s’agit du gaspillage. Pour cela, Brune Poirson prépare une nouvelle loi anti-gaspillage qui permet de transformer la société poubelle en une société écologique et économe dans la préservation de ses ressources naturelles. Dans ce cas, il est important de savoir les grandes lignes de cette loi.

Les objectifs de la loi anti-gaspillage

Il s’agit d’un vrai tournant écologique que la Secrétaire d’État à la Transition écologique essaie de mettre en place. Le but de cette loi anti-gaspillage se résume en quelques points importants qui permettent de transformer le mode de vie de chacun. En effet, le premier objectif est de réduire la consommation. En faisant cela, on peut diminuer le risque de gaspillage. En second lieu, il faut également restreindre l’utilisation des emballages inutiles et même leur suppression sur le marché. Et le plus important est de promouvoir le recyclage des déchets et de certains emballages. Pour réaliser ce projet, il faut prendre des mesures concrètes.

Comment atteindre ces objectifs ?

Pour lutter contre le gaspillage, il faut en premier lieu arrêter la destruction des invendus. En effet, cette pratique représente en elle seule la réalité sur le gaspillage. Pour cela, il faut encourager les entreprises à donner leur surproduction à des associations qui peuvent utiliser les produits. La loi anti gaspillage oblige également les entreprises à avoir une bonne gestion des déchets. Pour cela, il faut les responsabiliser en introduisant le système pollueur payeur. Donc, la collectivité ne sera plus la seule responsable des déchets mais les entreprises contribuent également aux différents coûts. Cette loi ne néglige pas non plus le recyclage des produits plastiques qui doit atteindre les 100 %. Pour y parvenir, la mise en place d’une police des déchets permet d’interpeller ceux qui pratiquent les décharges sauvages.

Un nouveau mode de vie : l’économie circulaire

Il faut changer le mode de production actuel qui est trop linéaire : production, consommation et déchets. L’économie circulaire permet de donner une deuxième vie à ces déchets. Donc la loi anti gaspillage incite les gens au recyclage de tous les produits. Cette loi entre également dans le cadre des produits électroniques qui sont jetés directement après un dysfonctionnement. En effet, cette loi encourage la réparation de ces produits. Actuellement, en France, la réparation des produits électroniques se situe dans les 40 %. L’objectif est de dépasser la barre des 60 % dans les années à venir. En plus, la création d’une entreprise de recyclage permet de générer près de 400 000 emplois en France. Tout le monde se trouve ainsi gagnant dans l’application de cette nouvelle loi.

Émancipation économique des femmes : un travail activement mené par Marlène Schiappa
Présentation et définition de la nouvelle réforme des retraites : un système universel