Émancipation économique des femmes : un travail activement mené par Marlène Schiappa

Depuis quelques années, que ce soit au travers du mouvement social #metoo ou de débat sur la question du genre, de la place des femmes dans le monde du travail, des différences d’éducation entre hommes et femmes, de nombreuses interrogations émergent quant à la position de l’homme et de la femme dans la société. Le gouvernement actuel s’est, lui aussi, penché sur ces questions. Marlène Schiappa annonce un projet de loi concernant l’émancipation économique des femmes.

Dans quel contexte ce projet est-il né ?

Emmanuel Macron, actuel président de la République, a annoncé, dans ce contexte de grands débats politiques et sociologiques autour de la place des femmes se jouant sur la scène internationale, a annoncé accorder une importance majeure à l’égalité femmes-hommes. C’est ainsi que Marlène Schiappa, secrétaire d’État du pôle égalité femme-homme, travaille avec énergie à ce que cette promesse se réalise.

Lors du regroupement du G7, c’est-à-dire des dix grandes puissances mondiales, à savoir l’Allemagne, le Canada, la France, l’Italie, le Japon, les États-Unis et le Royaume-Uni, qui s’est tenu à Biarritz, un engagement a été pris. Ces sept pays, ainsi que l’Australie, l’Inde, le Sénégal, le Rwanda, et le Chili mettront en place une loi favorisant la parité entre les hommes et les femmes selon les prérogatives du Conseil Consultatif pour l’égalité Femmes-Hommes.

Un partenariat avec les banques

En France, cette loi, qui devrait voir le jour d’ici 2020, concerne l’émancipation économique des femmes. Marlène Schiappa, avec le soutient de Bruno Le Maire, ministre de l’économie et de la Finance, sont à l’origine de la rédaction de cette loi. Dans une interview pour Le Figaro, elle dévoile les points essentiels sur lesquels cette loi portera. La fédération française bancaire devra s’engager à soutenir les femmes qui décident de monter leur propre entreprise. Celles-ci sont, en effet, souvent discriminées par rapport aux hommes. Marlène Schiappa a déjà mené, en partie, ce travail en réunissant treize chefs d’entreprise afin de créer un réseau favorisant l’entrepreneuriat au féminin. Des fonds seront aussi levés pour favoriser leurs innovations.

Favoriser la reprise d’activité et le travail des femmes

Cette loi concerne également les entreprises. Il est souvent difficile pour une femme de reprendre le travail après une période d’arrêt. Cette loi devrait faciliter la reprise d’activité après une période d’arrêt pour maternité, mais aussi pour les femmes au foyer, les épouses de militaires, les parents de famille nombreuse. Les femmes devraient également davantage trouver du travail dans les métiers auparavant réservés aux hommes, comme les sciences, l’ingénierie, les datas. Un système de quota dans les entreprises dans le sens de la parité est également en cours de réflexion. Les pénalités actuelles concernant le non-respect au sein des partis politiques ne respectant pas la parité seront multipliées par cinq.

A quoi va ressembler la loi anti-gaspillage présentée par Brune Poirson ?
Présentation et définition de la nouvelle réforme des retraites : un système universel